Frise interactive : Wikipédia en 2013

  • Wikimedia
  • Commencé le
  • Terminé le

Une frise chronologique interactive qui retrace les temps forts de Wikipédia et du mouvement Wikimedia en 2013.

Voir la frise »

J'aime beaucoup les frises chronologiques. Elles permettent de présenter les faits de façon logique et naturelle, et je trouve qu'elles sont très utiles pour comprendre comment les évènements passés ont mené au présent.

Il n'est pas toujours facile d'avoir du recul sur les évènements récents ; d'un autre côté, il faut profiter du fait qu'ils sont encore frais dans la mémoire collective pour les documenter.

Un jour de 2013, je suis tombé sur l'outil TimelineJS, une bibliothèque JavaScript qui permet de générer des frises interactives. Je l'ai trouvé sympathique sur le moment, mais sans y penser davantage. En décembre, alors que j'essayais de récapituler ce qui s'était passé en 2013 au département technique de la Wikimedia Foundation, j'y ai repensé et je me suis dit qu'une telle frise serait une manière originale de présenter ce qui s'était passé dans le mouvement Wikimedia en 2013.

La façon la plus simple de créer une frise avec TimelineJS, c'est de préparer toutes les informations dans un classeur Google Docs, de générer la frise sur le site de Knightlab et d'intégrer ensuite le code dans une page web. Cette approche est assez simple, et permet aux utilisateurs d'utiliser l'outil même s'ils ne sont pas experts en technologies web. Par contre, elle a aussi l'inconvénient de reposer sur des outils externes et de risquer la transmission d'informations personnelles des visiteurs à ces sites.

J'ai donc choisi l'autre approche, qui consiste à héberger la frise soi-même, ainsi que toutes les images, et de préparer toutes les informations dans un fichier JSON local. Après avoir rapidement mis en place le dépôt sur GitHub, je me suis vite rendu compte que le vrai défi n'était pas technique, mais bien éditorial : il s'agissait de sélectionner les articles que j'allais inclure dans la frise.

Sélection éditoriale

Je suis parti du postulat selon lequel la plupart des évènements remarquables auraient fait l'objet d'un article sur le blog Wikimedia, et je me suis donc plongé dans les archives du blog. Je ne pouvais pas inclure tous les articles parus en 2013 (environ 400), et ils ne méritaient pas tous non plus d'y être ; j'ai donc fait une présélection, que j'ai ensuite affinée petit à petit, jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'une trentaine.

J'ai dû laisser de côté de nombreux articles ; par ailleurs, certains évènements n'ont pas été mentionnés sur le blog Wikimedia. Mais au final, j'étais satisfait de la sélection, qui donne à mon avis une bonne vue d'ensemble des activités de mouvement Wikimedia.

Ensuite, j'ai commencé à rédiger et ajouter les informations dans le fichier JSON. Pour chaque évènement, j'ai indiqué :

  • la date ;
  • un titre ;
  • un résumé de quelques lignes ;
  • une image d'illustration ;
  • la légende et les informations de droit d'auteur de l'image ;
  • une vignette de 32 pixels de large, utilisée dans la frise de navigation.

Avec TimelineJS, on peut également trier les évènements par sujet (jusqu'à six sujets au total pour la frise) ; j'ai essayé cette fonctionnalité, mais les titres étaient coupés par manque de place. Par ailleurs, la frise était plus lisible quand les évènements étaient arrangés librement. J'ai donc décidé au final de ne pas utiliser ces tags.

Rédiger les titres des diapositives n'a pas été chose facile : j'ai dû redoubler d'imagination pour qu'ils puissent tenir dans la frise de navigation, à côté des vignettes. C'était déjà un défi en anglais, mais c'est devenu encore plus difficile lorsque j'ai traduit la frise en français, qui est une langue plus bavarde.

La plupart des articles étaient assez faciles à illustrer ; j'ai dû recréer ou modifier la plupart des captures d'écran, soit pour obtenir une image de meilleure qualité, soit pour mettre en avant une certaine partie de l'interface.

Les vignettes, par contre, c'était une autre paire de manches : il est difficile de créer une image reconnaissable quand on est limité à un carré de 32 pixels de large. Ça m'a pris du temps, mais j'ai réussi à créer des vignettes assez reconnaissables pour chaque diapositive.

Pour finir, j'ai rédigé des informations détaillées sur le droit d'auteur et les licences des fichiers multimédia inclus dans la frise, en plus des indications données dans les diapositives.

Intégrer la frise dans le site

À l'origine, j'ai fait tout ce travail de préparation dans une simple page HTML indépendante, dans laquelle la frise était affichée en remplissant toute la fenêtre. Dans l'idéal, je voulais l'intégrer ensuite dans l'arborescence du site, avec une apparence cohérente, les menus, etc.

TimelineJS utilise LESS pour écrire et compiler les styles CSS. J'ai appris à écrire du LESS quelques semaines plus tôt, quand j'ai construit Fumseck, le thème WordPress utilisé sur ce site. J'ai donc pu modifier les fichiers pour remplacer les couleurs de la frise par la palette Solarized, et les polices de caractère par la famille Latin Modern. Dans la mesure du possible, j'ai conservé les fichiers originaux et compilé le CSS à partir des fichiers sources s'ils n'avaient pas été modifiés. Mon objectif était de réduire les conflits potentiels lors des futures mises à jour de TimelineJS.

Pour finir, j'ai créé un modèle de page dans le thème WordPress pour y intégrer la frise en pleine largeur.

Une fois la frise terminée en anglais, je suis passé à la traduction en français. Je me suis dit que les francophones apprécieraient de pouvoir consulter la frise chronologique dans leur propre langue, même si les articles du blog Wikimedia étaient en anglais. J'ai donc traduit les titres, les textes, les légendes, les crédits, et créé la version française de la frise dans WordPress.

Je suis très content du résultat, et les réactions ont été très positives.

Certains de mes collègues m'ont demandé si TimelineJS pourrait remplacer (ou complémenter) l'outil de frise actuellement utilisé sur Wikipédia, qui commence à dater sérieusement. Je ne suis pas sûr que TimelineJS soit assez robuste pour survivre aux hordes de Wikipédiens, mais dans tous les cas, j'espère que nous aurons un jour à notre disposition un meilleur outil permettant d'afficher des chronologies dans Wikipedia, peut-être en utilisant Wikidata. Cela rendrait les articles de Wikipédia plus interactifs et permettrait aussi de documenter notre propre histoire plus facilement.