Le métro de Toulouse parle occitan

Le métro toulousain est un métro moderne ; avant chaque arrêt, une voix féminine annonce le nom de la station suivante à deux reprises. J'ai découvert il y a quelques jours que les annonces étaient maintenant également faites en occitan. Un article de La Dépêche explique que cela a lieu depuis la rentrée, et que c'était prévu depuis quelques mois.

Entre mes origines normandes, mon passage à la Réunion et mes sept ans dans la ville rose, je suis généralement sensible à la sauvegarde des langues régionales. Cependant, dans ce cas précis, je reste dubitatif.

Lors de mes visites à l'étranger, je n'ai pas trop de mal à m'orienter, car la signalétique est souvent en plusieurs langues : la langue locale, l'anglais, et éventuellement d'autres. À chaque fois que je reviens en France, je suis frappé par l'absence, au-delà des aéroports, de signalétique en d'autres langues. La première raison qui me vient à l'esprit est le protectionnisme linguistique français. Pour un Français, il est impensable qu'un grand film en prime time soit diffusé en version originale : il sera doublé en français. Les Néerlandais, en revanche, sont habitués à visionner la plupart de leurs films en version originale.

Toujours est-il que je m'attendrais à trouver à Toulouse des indications et signalétiques en anglais (lingua franca), en espagnol (en raison de la proximité géographique) et éventuellement en allemand. En ce qui concerne les annonces dans le métro, il n'est pas possible de traduire ; en revanche, la signalétique pourrait être « internationalisée » afin de faciliter l'orientation des touristes et visiteurs étrangers.

Les annonces en occitan donnent une touche « couleur locale ». Cependant, il est dommage qu'une telle initiative ait lieu, et que l'on continue à négliger les autres langues dans la signalétique et les panneaux d'information.