Journées du patrimoine sur Wikipedia : une fausse bonne idée

Vitruve Man

Si vous avez visité Wikipedia ces derniers jours, vous n'avez pas pu manquer le gros bandeau d'annonce en haut de chaque page, qui vous invitait à prendre des photos pour illustrer Wikipedia à l'occasion des Journées du patrimoine. Je suis pour le moins dubitatif devant cette initiative. Sur le principe, bien entendu, je ne peux qu'être d'accord : inciter les lecteurs à participer à Wikipedia est une noble cause, et leur proposer de faire ce premier pas en partageant des photos à l'occasion des journées du patrimoine est une excellente idée. Mais dans la pratique, la mise en place a été calamiteuse.

Appel aux internautes

L'appel a été fait par le biais du « sitenotice », c'est à dire l'emplacement réservé, en haut de chaque page de Wikipedia, aux annonces majeures. Une telle exposition a entraîné une reprise de l'appel par des sites à fort trafic comme ecrans.fr, 01.net et le Standblog de Tristan Nitot. La page en question a reçu plus de 26000 visites en quatre jours.

Le problème est que cette opération a été improvisée à la dernière minute. Certes, l'idée est louable ; on peut partir du principe que « ça ne coûte rien d'essayer » et qu'« on verra bien si ça marche ». Mon opinion est que, justement, non seulement ça n'a pas marché (50 clichés obtenus pour 26000 visites), mais en plus, ça a coûté d'essayer.

Ergonomie de Commons

Tenter de recruter des participants en leur proposant de partager leurs photos est une excellente idée sur le papier : partager ses photos est plus simple que d'aller faire des recherches en bibliothèque et de passer des heures à rédiger un article sur un sujet complexe. Mais voilà : l'ergonomie du procédé d'import de fichiers multimédia est extrêmement pauvre ; même les participants réguliers de Wikipedia évitent Commons pour cette raison. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que la Ford Foundation a accordé une bourse de 300 000$ à la Wikimedia Foundation pour améliorer l'ergonomie du téléchargement de fichiers.

Afin d'éviter de décourager les bonnes volontés, j'ai donc suggéré de n'afficher l'appel que pour les « utilisateurs enregistrés », c'est à dire les participants de Wikipedia ou les lecteurs qui ont créé un compte. Les participants actuels sont habitués à la complexité du processus d'import de fichier multimédia sur Commons. Techniquement, la modification était triviale ; l'objectif était de ne pas faire peur aux possibles nouvelles recrues en les confrontant à la complexité du processus d'import de fichier multimédia.

Ma suggestion a été ignorée. Par contre, l'initiateur de cette opération, qui avait lui aussi pris conscience de ce problème, a proposé une alternative : que les internautes puissent envoyer par e-mail les photos qu'ils prendraient au cours de leurs visites du week-end. Et là, je ne peux m'empêcher de tiquer.

Envoyer les clichés par e-mail : un nid à problèmes

L'envoi par e-mail pose un certain nombre de problèmes :

  • des problèmes légaux : qui est responsable en cas de problème ? Le modèle actuel de Wikipedia est que chaque internaute qui modifie une page ou importe un fichier est responsable de ses actes. Si un bénévole importe sur Wikipedia une image envoyée par e-mail par une autre personne et l'image s'avère violer le droit d'auteur, qui est responsable ? Ce type de fonctionnement met le bénévole dans une situation juridique inconfortable.
  • des problèmes techniques : l'e-mail n'a jamais été adapté pour envoyer ou recevoir des photos. Il y a quelques années, quand les modems bas débit étaient encore la norme pour la majorité des foyers, il était inconcevable d'envoyer plus d'une ou deux photos en pièce jointe par e-mail, et ce même si les fichiers étaient moins volumineux qu'aujourd'hui. En 2009, le haut débit s'est davantage répandu, mais les appareils photo numériques ont également progressé ; la taille actuelle des photos générées par les appareils photo numériques est généralement de 4 à 5 Mo par photo. Par ailleurs, rares sont les messageries qui autorisent des pièces jointes de plusieurs mega-octets (en envoi comme en réception).
  • des problèmes de ressources humaines : même si les serveurs de messagerie de la Wikimedia Foundation peuvent tenir la charge, qu'en est-il des ressources humaines bénévoles pour traiter tout le courrier entrant ? Les courriers régulièrement envoyés à la Wikimedia Foundation sont traités par les bénévoles de « l'équipe OTRS », qui doit son nom à l'outil utilisé pour gérer ce courrier. En tant que l'un des gestionnaires du système OTRS de Wikimedia, je m'assure régulièrement que les réponses aux e-mails sont envoyées dans un délai suffisamment court. L'opération des journées du patrimoine a été lancée sans concertation aucune avec l'équipe OTRS, qui doit maintenant faire face à l'afflux (heureusement restreint) des photos envoyées. C'est un peu comme si, pour votre fête d'anniversaire, vous disiez à vos invités d'aller garer leur voiture chez votre voisin, parce que vous n'avez pas assez de place chez vous, mais sans lui demander son avis.

Le dernier problème (et non le moindre) que je vois avec l'opération telle qu'elle a été menée est qu'elle donne l'illusion d'un changement de modèle de Wikipedia, où désormais l'internaute soumet un contenu qui est accepté ou pas par l'équipe de Wikipedia. Illusion d'ailleurs marquée par l'article d'ecrans.fr, qui indique que « les administrateurs proposent d’envoyer directement ses clichés [par e-mail] ». Les « administrateurs » ne proposent rien du tout ; les administrateurs n'ont pas de responsabilité éditoriale ou managériale, ils ne sont que des participants comme les autres qui ont juste accès à quelques outils techniques supplémentaires de maintenance. Et en aucun cas le rôle des administrateurs n'est de valider a priori ou non les contenus photographiques soumis par les internautes. Le rôle des administrateurs est de supprimer a posteriori les contenus non acceptables qui sont portés à leur attention par la communauté. Il est impératif d'éviter la confusion avec un système modéré a priori, surtout dans le contexte actuel de l'activation prochaine des Flagged Revisions sur Wikipedia en anglais, qu'un grand nombre de journaux présentent comme un changement du modèle de Wikipedia.

Wikipedia n'a pas d'échéance à respecter

Ce n'est pourtant pas comme si les initiatives similaires manquaient : Wikiportret est une plate-forme lancée par Wikimedia Nederland où les internautes peuvent proposer leurs photographies de célébrités ; PikiWiki est un projet de Wikimedia Israel destiné à faciliter le partage sur Commons de photos d'archives conservées dans les greniers. Mais voilà, l'opération « Journées du Patrimoine » sur Wikipedia n'a pas été préparée ; elle a été organisée à la va-vite, à la dernière minute, avec les moyens du bord.

Parfois, il est préférable de réfléchir un peu plus avant de se lancer dans une opération de ce genre. Wikipedia n'a pas d'échéance à respecter ; ce n'est pas un drame si les articles des monuments français restent peu illustrés pendant encore un an. D'ici un an, le projet Multimedia Usability aura, je l'espère, considérablement amélioré l'ergonomie du processus d'import de fichier multimédia ; il sera alors temps de recruter de nouveaux participants.